Jean Lombard - La face cachée de l'histoire moderne Tome 1


Jean_Lombard.jpg


Jean Lombard - La face cachée de l'histoire moderne Tome 1 - PDF
Lombard_Jean_-_La_face_cachee_de_l_histoire_moderne_Tome_1.zip
La montée parallèle du capitalisme et du collectivisme


Jean Lombard, qui signait « Jean Lombard Coeurderoy » est l’auteur d’une oeuvre capitale dont la totalité n’a pu êtré publiée intégralement en français. Voici une réédition numérique du tome 1 de « La Face Cachée de l’Histoire Moderne » qui n’est en fait que le tome 1 et une partie du 2 de la traduction espagnole de « La Cara Oculta de la Historia Moderna » dont l'ensemble comporte 4 tomes.

Il est bon de savoir que Jean Lombard n’ayant pas réussi à trouver une seule maison d'éditions française pour publier son oeuvre monumentale, se résolut avec la plus grande déception à faire traduire ses volumes en espagnol. Quatre gros tomes parurent ainsi aux éditions franquistes « Fuerza Nueva » à la plus grande joie des espagnols et sud-américains avertis des questions subversives. La Divine providence ne pouvait qu’agir ainsi. Sans cette résolution, il est évident que ces ouvrages aurait disparu et son travail d'une vie réduit à néant. Nous tenons à remercier ceux qui ont sauvegardé et distribué gratuitement ces documents sur l'Internet. Si vous voulez participer à ce travail, les traductions des trois ouvrages de « La Face Cachée de l’Histoire Moderne » seraient la finalité de son engagement à la cause du devoir d'histoire.
Mais qui était Jean Lombard ?

Diplômé de l’École des Chartes en 1927, Jean Lombard s’est orienté vers une carrière diplomatique en intégrant l’École des Sciences Politiques d’où il sortit lauréat du concours des Ambassades. Peu avant la deuxième guerre mondiale, on lui confia le poste de bibliothécaire-archiviste de la ville d’Alger avant de devenir administrateur de la Bibliothèque de la même ville, ce qui lui permit d’être plongé pendant 10 ans dans les affaires musulmanes en Algérie. Pendant la Guerre, il fut affecté aux services de renseignements. Inquiété à la « Libération » pour avoir dépouillé les bibliothèques et les archives des loges maçonniques en Algérie, il fut incarcéré pendant quelque temps et radié de la Bibliothèque. Après la guerre, il fut nommé secrétaire général du Comité des Banques d’Algérie, directeur de l’enseignement bancaire en Afrique du Nord et professeur d’économie politique, avant de retrouver sa place d’administrateur de la Bibliothèque d’Alger (le Conseil d’État ayant levé la sanction qui l’avait touché auparavant). Mis en congé spécial après l’abandon de l’Algérie en 1962, il vint s’installer en Espagne comme beaucoup de pieds-noirs ou de pro-Algérie Française scandalisés par ce largage inique ! Jean Lombard fut ensuite nommé ‘chargé de missions’ de l’unesco en Amérique Centrale et au Liban, ce qui lui permit d’en apprendre beaucoup sur la subversion mondiale. Cette carrière bien remplie lui a donné l’occasion de parfaitement prendre connaissance des arcanes financières et bancaires et de consulter par sa formation et ses fonctions une exceptionnelle documentation confidentielle ou peu connue, dont il a su tirer le meilleur profit pour mener à bien son oeuvre absolument remarquable, servie par un don exceptionnel de synthèse.




Archivor

Archivor

1732 reads