Herman De Vries De Heekelingen - L'Orgueil juif


Orgueil_juif.jpg


Herman De Vries De Heekelingen
L'Orgueil juif
De_Vries_De_Heekelingen_Herman_-_L_Orgueil_juif.zip


L’orgueil est un sentiment propre à la nature humaine, par conséquent indépendant du facteur-race.
Sous toutes les latitudes, nous trouvons des individus orgueilleux et d’autres qui ne le sont pas. L’orgueil constitue une manifestation d’ordre psychologique et non d’ordre physiologique ; les nègres ne sont ni plus ni moins orgueilleux que les jaunes ou les blancs. Pourquoi donc existerait-il un orgueil spécifiquement juif, un orgueil particulier à la race juive ?
Pourquoi ne ferait-on pas une distinction entre des Juifs orgueilleux et d’autres Juifs qui ne le sont pas, comme on le fait pour d’autres races ? Les circonstances historiques, le genre de vie, l’organisation sociale peuvent favoriser ou contrecarrer le développement de l’orgueil de tout un peuple. Les persécutions que les Juifs ont endurées au cours des siècles, autant que la vie de ghetto, la solidarité due au fait que, partout les Juifs ont constitué une minorité, tout cela a développé leur orgueil initial, dont nous trouvons des traces dès leur entrée dans l’histoire.
Cet orgueil est devenu à tel point inhérent à la race juive, qu’on peut parler d’un orgueil typiquement juif. L’orgueil donne à l’orgueilleux une opinion trop avantageuse de lui-même et lui cache ses défauts ; il le rend susceptible à la moindre critique et, comme tout individu offre des côtés critiquables, il est constamment froissé ou irrité.




Archivor

Archivor

388 reads