Donate

Grégory Bouysse - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau


Gregory_Bouysse_-_Encyclopedie_de_l_Ordre_Nouveau.jpg


Grégory Bouysse
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Histoire du S.O.L, de la Milice Française & des mouvements de la collaboration

Bouysse_Gregory_-_Encyclopedie_de_l_Ordre_Nouveau_Volume_1.zip
Bouysse_Gregory_-_Encyclopedie_de_l_Ordre_Nouveau_Volume_2.zip

Dictionnaire et encyclopédie du S.O.L. de la Milice, des partis collaborationnistes et des français en uniforme allemand.
En guise d'introduction, nous allons expliquer pourquoi ce livre, ou plutôt pourquoi cette série de livres. L'histoire des mouvements de la Collaboration (du fascisme français en général) et des Français sous l'uniforme allemand a fait l'objet de nombreux ouvrages et thèses, de qualité variable.
Certains auteurs ont présenté le sujet au plan national et général (« Histoire de la Milice » de Jacques Delperrié De Bayac ; « Histoire de la Collaboration » de Dominique Venner ; la trilogie de Pierre-Philippe Lambert consacrée aux institutions et mouvements vichystes ou collaborationistes, etc pour ne citer que les meilleurs et les livres les plus marquants). D'autres ont choisi l'approche régionale ou départementale. Ainsi, un certain nombre de départements - trop rares malheureusement - ont eu droit à leur petite histoire locale de la Milice et de la Collaboration (l'Ariège avec André Laurens, la Haute-Savoie avec Michel Germain, le Vaucluse avec Christelle Fageot, le Jura avec Jean-Claude Bonnot, etc). Je n'en citerais pas plus ici, et je laisse au lecteur le soin de se reporter à l'importante bibliographie de fin d'ouvrage.
Mais malgré la qualité et l'aspect fondateur de ces divers travaux, je trouvais personnellement qu'il manquait toujours quelque chose d'essentiel à mes yeux. Une sorte « d'index » des noms (hormis bien sûr les Laval et Cie) et de la documentation. De plus, nombre d'ouvrages ou de monographies donnent des pseudonymes (ou des initiales), et se concentrent sur l'aspect sociologique des « collabos » et des volontaires français (profession, âge, urbain/rural, sexe, etc), oubliant l'aspect purement humain (biographique) et documentaire. Car ces mouvements ont laissé une importante quantité de journaux, documents, discours, que l'on ne peut laisser de côté pour une étude qui se veut exhaustive.
Pourquoi avoir nommé cette série encyclopédique « Encyclopédie de l'Ordre Nouveau » » ? Tout simplement car c'est le titre qui résume le mieux le contenu de cet ouvrage, avec à la fois l'histoire générale de divers mouvements et les parcours individuels des cadres et membres notables de ces mouvements.




Archivor

Archivor

636 reads