Gaston-Armand Amaudruz - Nous autres racistes


Gaston-Armand_Amaudruz.jpg


Gaston-Armand Amaudruz
Nous autres racistes
Le manifeste social-raciste
Amaudruz_Gaston-Armand_-_Nous_autres_racistes.zip


Défense de la Race
Dans l’histoire contemporaine, il n’y a guère de vocable qui soulève autant d’émotion et de peur que celui de racisme. Aucun n’engendre plus d’infantilismes et de lâchetés. Aucun problème n’est plus fatal ou plus provocant que le problème racial. Et pourtant, le destin de l’humanité ne dépend que d’un examen approfondi de ce problème et de sa seule, unique et indispensable solution.
Il est vrai que le mot racisme a été galvaudé, détourné de sa conception véritable par des dilettantes ou des maniaques, et l’on se croirait bien inspiré de l’abandonner. Ainsi, nous pourrions remplacer le mot « racisme » par celui de « racialisme » afin d’échapper peut-être à la mauvaise presse. Mais cela ne nous mettrait pas à l’abri d’une nouvelle déformation et ajouterait au mal de notre temps (où la valeur et le sens des mots sont tombés dans une confusion pénible), tout en donnant raison à nos ennemis. De plus, cette adaptation au milieu démocratique serait suspecte à plus d’un point de vue. Or, l’honnêteté la plus élémentaire exige plutôt que nous rétablissions la signification du mot racisme dans sa pureté.
Tout d’abord, nous condamnons la discrimination. Le fait de maltraiter un individu à cause de sa race, de sa couleur, de son parler ou de sa religion est très injuste. Tout le monde peut être d’accord sur ce point. Par contre, peu de personnes se rendent compte de l’effroyable danger engendré par l’antiracisme systématique. La maladresse et la déloyauté qui caractérisent les politiciens ont obscurci et déformé cette situation. Ceux qui refusent d’affronter ce sujet capital combattent en réalité contre ceux qu’ils croient défendre.
Nous constatons qu’il existe, à l’échelle mondiale, un complot lucide qui tente de faire un seul monde en recourant à l’intégration raciale. Or, dans tous les pays où l’on a imposé cette intégration, il en est résulté une plus grande discrimination que jamais. Les individus sont ainsi poussés à la révolte extrême avec tout ce que cela comporte de ressentiments, d’amertumes, de haines et de tueries. Nous constatons aussi que le fait racial est à ce point puissant que le mal subsiste même là où le mélange est admis, car chaque degré de métissage fait naître souvent une nouvelle classe sociale.
Dans le domaine social, les esprits superficiels et les bien-pensants infantiles sont devenus des jouets entre les mains de dirigeants qui incitent à la violence raciale ... au nom de l’amour universel ! Il est grand temps que les populations prennent conscience de l’insondable imbécillité de ces tentatives faites sous le couvert de l’ « amour universel ». En effet, le sort de l’Homme est en jeu ! Le respect de l’héritage biologique est un principe qu’il est impossible de ne pas prendre en considération lorsqu’il s’agit de l’évolution de l’homme. Ceux qui, au nom de la « fraternité humaine », effacent le patrimoine héréditaire d’un trait de plume, ne l’empêchent pas d’agir. En effet, la Nature punit les violations des lois de la vie, et les antiracistes travaillent à leur disparition même en nous combattant. Que cette réflexion, au moins, les pousse à tolérer nos idées et à respecter la liberté d’opinion dont ils se réclament.
Le bien-être de l’humanité dépend du bien-être de chaque race et réciproquement, car l’un ne peut vraiment pas s’épanouir sans l’autre. Le raciste chasse le mot égalité de son vocabulaire.
L’idée même d’égalité est une absurdité. Les hommes sont par essence inégaux tant au physique qu’au moral. Il en est de même pour les races. Le raciste sait fort bien que ce que les démocrates appellent préjugé est un réflexe défensif normal, communautaire, et qu’il appartient à chaque race. On ne peut résoudre dans l’harmonie géographique et la paix les problèmes qui s’attachent à l’idée du Sang qu’en travaillant dans le sens d’une conscience raciale éclairée.

Dr Jacques Baugé-Prévost,
Psy. M.D., N.M.D.

Directeur Institut Supérieur Des Sciences Psychosomatiques, Biologiques et Raciales




Archivor

Archivor

354 reads